Citations inspirantes de Epicure

Citations inspirantes d’Epicure

Celui qui ne sait pas se contenter de peu ne sera jamais content de rien.

Il faut méditer sur ce qui procure le bonheur, puisque, lui présent, nous avons tout, et lui absent, nous faisons tout pour l’avoir.

Ne pas avoir faim, ne pas avoir soif, ne pas avoir froid ; celui qui dispose de cela, et a l’espoir d’en disposer à l’avenir, peut lutter comme il arrive, et coulera des jours heureux.

Quand on est jeune, il ne faut pas hésiter à s’adonner à la philosophie, et quand est vieux, il ne faut se lasser d’en poursuivre l’étude. Car personne ne peut soutenir qu’il est trop jeune ou trop vieux pour acquérir la santé de l’âme.

Tous nos actes visent à écarter de nous la souffrance et la peur.

Ne gâchez pas ce que vous avez en désirant ce que vous n’avez pas.

A tous les désirs, il faut appliquer cette question : que m’arrivera-t-il si est accompli ce qui est recherché conformément à mon désir, et quoi si ce n’est pas accompli ?

Le plaisir n’est pas un mal en soi, mais certains plaisirs apportent plus de peine que de plaisir.

Chacun de nous quitte la vie avec le sentiment qu’il vient à peine de naître.

Tout ce qui est naturel est aisé à se procurer mais tout ce qui est vain est difficile à avoir.

Si les Dieux voulaient exaucer les vœux des mortels, il y a longtemps que la terre serait déserte, car les hommes demandent beaucoup de choses nuisibles au genre humain.

Le dernier degré du bonheur est l’absence de tout mal.

Il vaut mieux échouer par mauvaise fortune, après avoir bien raisonné, que réussir par heureuse fortune, après avoir mal raisonné.

L’âme vile est enflée d’orgueil dans la prospérité et abattue dans l’adversité.

La vraie sagesse, la vraie supériorité ne se gagne pas en luttant mais en laissant les choses se faire d’elles-mêmes. Les plantes qui résistent au vent se cassent, alors que les plantes souples survivent aux ouragans.

Une vie heureuse est impossible sans la sagesse, l’honnêteté et la justice, et celles-ci à leur tour sont inséparables d’une vie heureuse.

Quand on se suffit à soi-même, on arrive à posséder ce bien inestimable qu’est la liberté.

On devrait d’abord chercher quelqu’un avec qui boire et manger avant de chercher quelque chose à boire et à manger.

Si tu souris, c’est moitié pour ton visage, moitié pour celui d’autrui. La paix, c’est comme un sourire.

VOIR CE LIVRE

Le cri de la chair : ne pas avoir faim, ne pas avoir soif, ne pas avoir froid. Celui qui a ces choses peut rivaliser avec Zeus.

Ce n’est pas tant l’aide de nos amis qui nous aide que notre confiance dans cette aide.

Soyons en sympathie avec nos amis non en gémissant, mais en méditant

Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.

Seul celui qui peut se passer de la richesse est digne d’en jouir.

Parmi les choses dont la sagesse se munit en vue de la félicité de la vie tout entière, de beaucoup la plus importante est la possession de l’amitié.

Mon coeur est saturé de plaisir quand j’ai du pain et de l’eau.

Stupide est donc celui qui dit avoir peur de la mort non parce qu’il souffrira en mourant, mais parce qu’il souffre à l’idée qu’elle approche.

De même que la médecine n’est d’aucun profit si elle ne chasse pas la souffrance du corps, la philosophie est inutile si elle ne chasse pas la souffrance de l’esprit.

Il faut guérir les malheurs par le souvenir reconnaissant de ce que l’on a perdu, et par le savoir qu’il n’est pas possible de rendre non accompli ce qui est arrivé.

Il est sot de demander aux dieux ce que l’on peut se procurer par soi-même

Des mets simples donnent un plaisir égal à celui d’un régime somptueux si toute la douleur causée par le besoin est supprimée, et, d’autre part du pain d’orge et de l’eau procurent le plus vif plaisir à celui qui les porte à sa bouche après en avoir senti la privation.

L’homme qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien.

Puisses-tu ne rien faire dans ta vie qui te causera de la crainte si cela est connu du voisin.

C’est une chose honorable qu’une pauvreté joyeuse.

VOIR CE LIVRE

C’est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort.

Chez la plupart des hommes, le calme est léthargie, l’émotion fureur.

Il est plus doux de donner que de recevoir.

L’amitié s’impose comme une composante essentielle de la vie bonne. Elle est un bien périssable puisque l’ami est mortel, mais l’effet bienfaisant de son souvenir nous accompagne après sa mort

Il n’est pas possible de vivre heureux sans être sage, honnête et juste, ni sage, honnête et juste sans être heureux.

Il ne faut pas tant regarder ce que l’on mange que celui avec lequel on mange.

La limite de la grandeur des plaisirs est l’élimination de tout ce qui provoque la douleur. Là en effet où ce trouve le plaisir, et aussi longtemps qu’il s’y trouve, il y a absence de douleur ou de chagrin ou des deux à la fois.

Personne, voyant le mal, ne le choisit, mais attiré par l’appât d’un bien par un mal plus grand que celui-ci, l’on est pris au piège.

Il ne faut jalouser personne ; car les hommes de bien ne méritent pas d’être jalousés, et les hommes mauvais, plus leur fortune est bonne, plus ils se corrompent eux-mêmes.

Le soin de bien vivre et celui de bien mourir ne font qu’un.

Le plus effrayant des maux, la mort, ne nous est rien: quand nous sommes, la mort n’est pas là, et quand la mort est là, c’est nous qui ne sommes pas

Nous sommes nés une fois, il n’est pas possible de naître deux fois, et il faut n’être plus pour l’éternité : toi, pourtant, qui n’es pas de demain, tu ajournes la joie ; la vie périt par le délai, et chacun de nous meurt affairé.

Accoutume-toi à penser que la mort, avec nous, n a aucun rapport ; car tout bien et tout mal résident dans la sensation : or la mort est privation de sensation.

Chassons complètement les mauvaises habitudes, comme des hommes méchants qui nous ont fait beaucoup de mal pendant longtemps.

L’homme qui a l’âme en paix n’est importun ni à lui-même ni aux autres.

VOIR CE LIVRE

Le vieux oublieux du bien passé est dans l’état de quelqu’un qui est né aujourd’hui.

Tout bien – et tout mal – est dans la sensation ; or la mort est privation de sensation. La mort n’est rien par rapport à nous puisque, quand nous sommes, la mort n’est pas là et, quand la mort est là, nous ne sommes plus.

On peut se mettre en sûreté contre toutes sortes de choses mais, en ce qui concerne la mort, nous habitons tous, tant que nous sommes, une cité sans défense.

Le juste est le plus à l’abri du trouble, l’injuste est rempli par le plus grand trouble.

Être heureux, c’est savoir se contenter de peu.

Il ne faut pas faire semblant de philosopher, mais philosopher pour de bon ; car nous n’avons pas besoin de paraître en bonne santé, mais de l’être vraiment

Le plaisir est le commencement et la fin de la vie heureuse.

Tout plaisir est, de par sa nature même, un bien, mais tout plaisir ne doit pas être recherché ; pareillement toute douleur est un mal, mais toute douleur ne doit pas être évitée à tout prix.

La nécessité est un mal, il n’y a aucune nécessité de vivre sous l’empire de la nécessité.

BIOGRAPHIE Epicure

Epicure est né à Samos fin -342 ou début -341 et est mort en -270.

Épicure

N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux :

 

VOIR CE LIVRE

 

 

Citations inspirantes de JOHANN WOLFGANG GOETHE
Citations inspirantes de Épictète
Citations inspirantes de SADHGURU
Belles Citations De Confucius
Citations inspirantes de Victor Hugo
Proverbes russes
Proverbes inspirants thaïlandais
Belles citations motivantes de Platon
Belles citations de Ralph Waldo Emerson

 

 

 

shadow-ornament

plusdebonheur.com participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr, Amazon.ca (ou toutes autres sites Amazon).

Comments are closed.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes